Commentaires

Muscles tendus et natation


Comme souvent avec l'exercice, la natation peut être utile ou blessante, selon la façon dont elle est pratiquée. La natation, qui est un exercice à faible impact, peut vous aider à continuer à faire de l'exercice tout en récupérant d'un muscle contracté, tel qu'un maux de dos ou de muscles ischio-jambiers. Cependant, les nageurs de compétition peuvent développer des muscles tendus, en particulier des muscles du cou et du mollet, s'ils nagent s'ils ne pratiquent pas la forme appropriée ou ne s'étirent pas correctement.

Soulager les tensions

Si vous n'êtes pas un nageur de compétition, la natation est un moyen de rester actif après avoir contracté un muscle. Selon MayoClinic.com, la plupart des gens contractent les muscles du bas du dos ou des ischio-jambiers en soulevant des objets lourds de manière incorrecte ou en restant assis avec une mauvaise posture pendant de longues périodes. L'Académie américaine des médecins de famille recommande au repos de récupérer d'un muscle contracté. Toutefois, des exercices doux et peu pénibles, tels que la natation et la marche, peuvent vous aider à vous maintenir en forme sans stresser vos muscles endoloris.

Tension du cou

Pour les nageurs compétitifs et passionnés, nager n'est pas un exercice aussi doux. Avec des mouvements puissants et rapides, les nageurs peuvent mettre leurs muscles à rude épreuve. La nuque est une blessure courante à la nage chez les nageurs de compétition. Elle peut survenir lorsque le nageur ne alterne pas de côté pendant la pratique du style libre, ne bascule pas correctement à la fin du couloir ou ne tient pas la tête trop haute en respirant. brasse. Après des heures passées à tenir son cou de manière incorrecte, un nageur compétitif peut développer une fatigue cervicale. S'entraîner avec une planche de kickboard peut également entraîner une fatigue cervicale, car il oblige les épaules et le cou dans une position de nage inconfortable pendant que vous travaillez le bas du corps.

Tension du mollet

Les crampes au mollet sont une plainte fréquente chez les nageurs, souvent causées par la nage avec les doigts pointus ou par le port des nageoires. Pour les nageurs compétitifs et passionnés, ces crampes peuvent entraîner des tensions musculaires au mollet. Nager avec les orteils pointus étire la voûte plantaire et le mollet et, au cours d'une longue séance d'entraînement, cela peut stresser le muscle du mollet au point qu'il commence à se fatiguer ou même à se déchirer. Pousser sur le mur en utilisant uniquement vos orteils au lieu de tout votre pied peut également entraîner une fatigue. Pour éviter la tension du mollet, nagez avec les chevilles détendues. Si vous utilisez des nageoires, commencez lentement, utilisez les nageoires quelques minutes à la fois et utilisez-les plus longtemps.

Réparation musculaire

Étirer les muscles de votre cou et de votre mollet avant et après la natation peut aider à réduire le risque de fatigue musculaire. Si vous ressentez une fatigue musculaire à la nuque ou au mollet, laissez reposer ce muscle pendant quelques jours pour le laisser guérir. Continuer à s'entraîner peut aggraver la tension. Appliquez la méthode RICE au repos, utilisez de la glace ou une compresse froide sur la zone douloureuse, enveloppez-la si possible avec un bandage de compression pour aider à soutenir le muscle pendant sa guérison et à élever le muscle dans une position détendue. Revenez à une activité modérée une fois que la douleur a disparu. En cas de fatigue musculaire, consultez un spécialiste des blessures sportives pour vous assurer que toute action supplémentaire n'est pas nécessaire et pour vous aider à déterminer s'il est sécuritaire de commencer un entraînement complet à nouveau.